Dans la vie de … Kim Salesse stagiaire chez Chanel NYC

Qui ne rêverait pas de travailler pour une des marques les plus iconiques de la mode, dans un bureau perché dans un building de New York, avec une vue sur Central Park ? Kim, elle, le vit tous les jours depuis quelques mois. 

Que fais-tu comme études ?

Je suis étudiante à l’ESSEC à Paris en « Master in Science & Management – Grande École. » C’est un Master qui est composé de cours fondamentaux en Business, tels que la comptabilité, la finance, le marketing, etc. Et chaque étudiant peut se spécialiser dans un domaine à travers une « Chaire » ou des cours. Et pour moi, c’est le luxe (ex. : Luxury retail & distribution, Anthropology of Luxury Brands…)

Comment as-tu décidé de faire un stage chez Chanel ?

Notre école a une plateforme en ligne qui nous permet de trouver des stages dans diverses compagnies. J’avais toujours mon œil sur le luxe, mais je ne pensais pas forcement à Chanel, étant donné que c’est une des compagnies les plus difficiles à avoir en stage ou même en emploi. J’ai donc passé quelques mois à rechercher des stages, et je ne recevais absolument aucune réponse.
Finalement, une offre en ligne pour un stage en Marketing chez Chanel à New York est apparue. Bien sûr quand tu regardes cette offre tu te dis « le rêve, mais le nombre de personnes qui vont postuler à ce stage… » – J’ai quand même posé ma candidature.
Quelques semaines plus tard, je reçois un mail du département de Montres et Joaillerie chez Chanel New York, demandant un horaire pour un entretien. 
Quelques jours plus tard, j’ai eu 2 entretiens téléphoniques qui se sont vraiment bien passés. J’ai eu le stage pour 6 mois (et je viens de prolonger pour 3 mois de plus !)

« Quelques jours plus tard, j’ai eu 2 entretiens téléphoniques qui se sont vraiment bien passés. »

Les bureaux Chanel à New York, aussi surprenant qu’on l’imagine ?

Bien plus que ça ! La location est déjà incroyable, on est sur Madison & 57 th Street (pour ceux qui connaissent New York, c’est au cœur des magasins de luxe). Chanel a tous les bureaux au-dessus de la boutique, ainsi que quelques étages dans un autre sky scraper pas si loin de la boutique. 
Mon bureau est situé au 8e étage au-dessus de la boutique. Notre équipe étant relativement petite (environ 15 personnes), l’étage a exactement ce dont on a besoin, une superbe vue, des box pour chaque employé, et une petite salle ou tout le monde se regroupe pour discuter.

Qu’est-ce qui t’a le plus surprise ?

Honnêtement, la gentillesse de l’équipe et des employés de la compagnie. Tout le monde a envie de s’occuper des stagiaires, de leur apprendre comment travailler dans un environnement américain ainsi que du luxe. 
Je travaille en Marketing & Merchandising et c’est pas mal de « Number Crunching », ainsi que d’autres tâches analytiques, et il faut donc que quelqu’un me suive au quotidien (du moins au début, pour m’apprendre à utiliser certains programmes qu’on n’apprend pas forcément à utiliser à l’école). Et je peux vous dire avec assurance que je n’ai jamais vu une équipe s’occuper aussi bien de moi. 
De plus ; chaque personne apprécie ce que vous faites et vous donne du feedback sur votre performance au travail ; ce qui m’a permis d’évoluer dans ce stage !

« je n’ai jamais vu une équipe s’occuper aussi bien de moi »

Une journée type serait…

Je me lève à 7 h 30, me prépare et commence ma journée à 8 h 30, pour arriver au bureau à 9 h. 
En arrivant je parle à l’équipe, on se tient au courant de ce qui se passe puis je regarde mes mails et crée une liste de choses à faire pour la journée. 
Ce qui est génial dans mon stage c’est que je travaille avec deux personnes, une en marketing et une en achats. J’ai donc l’occasion d’apprendre énormément sur les deux fonctions. J’ai aussi des projets à semi-long terme, et je bosse dessus à peu près tous les jours, en même temps que d’autres taches à faire : « daily tasks ». Quelques exemples de ce que j’ai à faire : créer des factures pour transférer des bijoux et montres de pays en pays, créer des outils pour les boutiques et leurs évènements avec prix, description de la pièce, image, etc. (Ceci m’apprends énormément sur les carats/poids des diamants et différentes pierres précieuses, ainsi que les détails d’une montre – haute joaillerie ou pas). Quelques grands projets que j’ai eu à faire sont des analyses sur quelques produits que nous avons, ou la fonctionnalité du PR avec nos produits (ex. : combien de pièces sont dans combien de magazines par mois ?). 
La journée se finit généralement vers 19 h -20 h, et en fonction du niveau de fatigue, je sors ou pas, haha !

Quel est l’aspect le plus chouette et l’aspect le plus désagréable de ce stage chez Chanel ?

L’aspect le plus chouette est le fait d’être proche du produit. J’ai l’occasion de passer en boutique de temps en temps et voir des pièces de hautes joailleries, ainsi que d’autres pièces qui arrivent bien avant leur lancement. 
Je n’aurais jamais pensé être intéressée par les bijoux et les montres, mais c’est un monde tellement à part, et où chaque personne apprend jusqu’à aujourd’hui à faire fonctionner le département. Tous les jours nous avons des challenges qui n’ont pas forcément eu lieu précédemment et tout le monde apprend lors de ces occasions-là. Je ne saurais pas dire s’il y a quelque chose de désagréable, car je n’ai vraiment pas eu de problème en 5 mois. J’adore me lever le matin et me dire que je vais travailler, même si c’est un stage tu sens que tu fais partie de l’équipe et qu’il y a des gens qui comptent sur toi malgré tout.

Une anecdote à partager sur ton expérience ?

J’ai deux superviseurs incroyables. Je pense que j’ai été très chanceuse d’atterrir ici – je me suis attachée à ces personnes-là sur un niveau personnel plus que professionnels. Mon premier mois dans ce stage, j’étais connue comme la fille qui mangeait des cookies tous les jours – ma Boss m’a surnommée le « Cookie Monster », d’après le personnage dans « Sesame Street ». C’est d’ailleurs resté mon surnom et tout le monde m’appelle le Cookie Monster dans les bureaux depuis ce jour-là. Pour mon anniversaire, elle m’a offert un cookie géant (il était vraiment énorme) avec « Happy Birthday Cookie Monster » écrit dessus.
Ça m’a fait chaud au cœur et je vous garantis que c’est difficile de trouver des gens comme ça.

De bonnes adresses à New York ?

Oui oui oui !

– Bars / Food : La Esquina

– Best Cookies : Levain Bakery

– Des Bijoux cools et vintages: Brooklyn Artists & Fleas Market

– Un Rooftop: Whyte Hotel Brooklyn

– Un petit restaurant cache dans New York : Freeman’s

– Un Brunch : Café Cluny

– Un Restaurant Jamaïcain : Miss Lily’s

– Un Cinéma super Retro : The Angelika

Qu’est-ce que tu trouves de plus insignifiant (dans ton stage et/ou dans la vie) ?

Chaque semaine, on reçoit des chocolats au bureau. J’en mange sans arrêt ! J’ai grossi et c’est super insignifiant haha !

Tous les résultats, toutes les vidéos et les interviews avec vos sportifs favoris sont à découvrir dans cette rubrique quotidienne.