Comment soigner une infection urinaire sans aller chez le médecin ?

Infection urinaire

Celles qui ont déjà été atteintes d’une infection urinaire s’en souviendront toujours des peines et déboires occasionnés par cette maladie. Elle est causée par la présence importune de bactéries pathogènes dans la vessie et qui entraîne l’inflammation de l’appareil urinaire. Le sujet atteint dans ce cas urine peu ou pas du tout, et quand il en a envie, la miction est brûlante et douloureuse. Pour ceux qui ne souhaitent pas suivre un traitement antibiothérapie, il y a quelques méthodes pour en venir à bout naturellement. C’est ce qu’on va développer dans cet article.

Comment savoir qu’on est atteint d’une cystite ?

Étant une inflammation des organes génitaux, une cystite peut toucher autant l’homme que la femme. Le sujet atteint aura une envie fréquente d’uriner, parfois, cela se présente par une difficulté à uriner et quand l’envie lui en prend, la miction est brûlante et douloureuse. Il aura toujours une impression d’insatisfaction après cette miction. Dès que ces signes précurseurs se présentent, on est sûr d’attraper une infection urinaire qu’il faudra soigner au plus vite. Si la maladie n’est pas traitée radicalement, elle peut réapparaître quelques mois plus tard. Dans ce cas, on a affaire à une cystite récidivante.

Au cas où les soins tarderaient, les bactéries peuvent infester d’autres organes attenants à la vessie. Les complications pouvant suivre sont une pyélonéphrite aiguë (inflammation des reins) ou d’une prostate (chez l’homme) par exemple. Afin de freiner la propagation des microbes et bactéries dans l’organisme, on peut trouver en urgence un sachet infection urinaire chez le pharmacien. Mais des traitements naturels sont possibles pour ceux qui ne souhaitent pas consulter un médecin. Pour en connaître davantage sur le moyen de soigner naturellement une cystite, cliquez ici.

Les origines et traitements d’une infection urinaire

On distingue deux grandes causes de la maladie. La première est d’ordre physiologique et concerne les femmes en bonne partie. Il s’agit du rapprochement des orifices vaginaux, anaux et de l’urètre qui favorise la transmission des bactéries d’un orifice à un autre. Les Escherichia coli présents dans les intestins sont évacués avec les selles et infestent l’urètre et la vessie en particulier. Pour ne pas contracter une cystite, après être allé à la selle, se laver de l’avant vers l’arrière est la bonne méthode d’ablution.

La seconde cause est d’ordre relationnel, c’est-à-dire une transmission au moyen de rapport sexuel. Un partenaire infesté et potentiellement porteur de germes le transmet à son tour à l’autre, et ce, toujours dans le cas d’une mauvaise hygiène corporelle. Dans ces deux cas, la transmission se fait par contact direct à l’insu des concernés. Un bon traitement naturel pour soigner une cystite consiste alors à faire un bon toilettage intime (pour l’homme et la femme) après tout rapport sexuel ou après les toilettes.

Comment soigner une cystite sans aller chez un médecin ?

Ceux qui veulent suivre un traitement naturel pour soigner une cystite peuvent consulter des sites sur la toile qui proposent maintes méthodes pour cela. Pour cette fois-ci, la méthode du bouche-à-oreille n’est pas une bonne idée, car chacun possède sa propre physionomie. Il vaut mieux utiliser des moyens indiqués par presque tous les sites trouvés. En premier lieu, boire de l’eau et soigner son hydratation quotidienne est le plus prisé par tous. Une bonne technique visant à éliminer les germes présents dans la vessie est de boire au moins 1,5 l d’eau par jour.

Il est aussi défendu de se retenir quand on a envie d’uriner et le faire fréquemment. Pour accélérer l’élimination des bactéries, on peut boire entre temps du jus de la canneberge. Celui-ci est un bon moyen pour prévenir les cystites récidivantes grâce à ses propriétés capables d’éliminer les toxines. Une autre alternative pour soigner une cystite consiste également à absorber une infusion de thym. Cette plante est très connue pour ses vertus antibactériennes et antivirales. Un remède de grand-mère pour traiter une infection urinaire est la consommation de 2 petites cuillerées de bicarbonate de soude dilué dans un grand verre d’eau qu’il faut prendre le matin à jeun. Son goût n’est pas fameux, mais son effet sur les germes infestant votre vessie est étonnant, pour ne pas dire extraordinaire.

Prévention d’une infection urinaire

Il est donc clair que prendre de bonnes dispositions, à l’instar d’une prise de sachet infection urinaire, constitue un moyen infaillible pour traiter cette infection sans aller chez un médecin. Une bonne dose de prévention et de précaution pourra ainsi éviter de contracter la maladie. Il est ainsi conseillé de s’hydrater suffisamment chaque jour, d’uriner fréquemment et ne pas se retenir en cas de besoin et surtout d’uriner après tout rapport sexuel et faire les bons gestes de toilettage intime.

D’autres modes de prévention sont aussi possibles, surtout d’ordre moral. Évitez autant que possible les rapports à risques et les modes de vie dépravées ou immorales (les échangistes, les sodomies et les rapports contre nature) qui peuvent véhiculer rapidement les bactéries vers les appareils urinaires (masculins ou féminins). On espère que ces quelques conseils pourront aider à lutter contre ce fléau sans consulter un médecin.

Faire réparer ses canalisations par un spécialiste en Belgique
Les vertus médicinales des pierres et des cristaux en lithothérapie